FANDOM


Régime / généralitéModifier

Le jeuneModifier

  • L'etre humain peut vivre sans manger entre 40 et 60 jours.
  • Une étude par des chercheurs Australien a montré que jeuner 48 heures permettaient au foie de fonctionner dans une plus grande mesure. A l'heure actuelle, le foie serait saturé pour le nombre de repas trop important et par la richesse de notre nourriture. L'impact est que certaines fonctions du fois sont en someil, jamais activé. Le reveil de ces fonctions aident à lutter contre des maladies tel le cancer. Leur recommandation est de jeuner 48h une fois par an. Source perdue
  • Jeûner de temps en temps, bon pour la santé cardiovasculaire et la ligne :. Principe : jeuner pendant 24h (sauter 2 repas suffiraient également puisque les effets bénéfiques commence à apparaitre au bout de 16h de jeune)
    • Augmentation de 14% du LDL (mauvais cholesterol) et de 6% du HDL (bon cholesterol). Cette augmentation n’est pas inquiétante dans la mesure où le rôle néfaste du cholestérol sanguin est largement remis en question. Au contraire, cette montée du cholesterol permet d'utiliser la graisse comme source de combustible, au lieu du glucose. Cela diminue le nombre de cellules graisseuses dans le corps
    • Augmentation spectaculaire du niveau d’hormone de croissance (GH) : 2000% chez l’homme et 1300% chez la femme. GH est une hormone brule graisse
    • Réduction des triglycérides, un facteur de risque cardiovasculaire
    • Le jeûne intermittent apparaît non seulement comme un moyen de réduire le risque cardiovasculaire et de diabète
  • Dossier jeune sur lanutrition.fr
  • déclenche la régénération des cellules souches et combat le cancer
  • Chez la souris : PLoS One montrent que le jeûne intermittent améliore les fonctions cognitives chez la souris (3). Le jeûne atténuerait le vieillissement du cerveau et protègerait la mémoire et les fonctions d’apprentissage. En effet, en luttant contre le stress oxydatif, le jeûne peut prévenir le vieillisement.
  • Chez les mormons :
    • réparer les cellules
    • inverser le processus du vieillissement
    • inhiber les tumeurs
    • préserver les neurones des dommages causés par les maladies neurodégénératives telles que Alzheimer et Parkinson
    • Des témoignages de particuliers attestent en effet de guérisons spectaculaires grâce au jeûne, notamment dans les maladies suivantes : cataracte, maladies cardiovasculaires, obésité, digestion difficile, fatigue intellectuelle, nervosité, épilepsie, malaudition, syphilis, acné, arthrite, maux de tête, asthme et bronchite chronique

Le jeune en vidéo :

BoireModifier

  • Bouteille connectée HydrateMe


Aliments Modifier

Les oeufs Modifier

  • Impact de manger 2 oeufs par jour :
    • Diminue le risque de maladies cardiovasculaires
    • Diminue le risque de malformations congénitales à cause d'un manque d'acide folique (Vitamine B9)
    • Ralentit le vieillissement
    • Diminue le risque de cancer
    • Bon pour la peau, les cheveux et le foie
    • Garde les yeux en bonne santé
    • Aide à perdre rapidement du poids
    • Aide à protéger le cerveau et maintenir un métabolisme sain
    • Maintient les os en bonne santé et les niveaux de calcium élevés


Fruits Modifier

  • Les fruits doivent se prendre l'estomac vide (30 mn avant de manger ou 3h après)
  • Les melons / pastèques doivent se prendre seule, sans rien d'autres. Idée : petit déjeuner ou goûter
  • Les fruits doux (bananes, dattes, fruits secs) doivent être consommés après un autre fruit
  • Les jus de fruits industriels ne contiennent pas de fibre et plus de enzymes et ont perdu entre 10 à 40% de leur vitamine (à confirmer pour les nutriments) contrairement aux fruits . Les moins sucrés sont ([source ici]) :
    • Citron : 15,5 Kcal
    • Tomate : 20,1 Kcal
    • Carote : 30,9 Kcal
    • Orange : 37,9 Kcal
    • Pommes : 45,3 Kcal
    • Ananas => fruit exotique => abricot : 50 à 57 Kcal
    • Raisin => poire : 62,5 à 64,5 Kcal

Gestion du gras Modifier

  • Cuisinez avec des huiles, pour la cuisson comme pour les assaisonnements,
  • Utilisez le beurre plutôt cru (ou doucement chauffé pour les cuissons),
  • Diminuez les quantités de fromages et de produits laitiers gras,
  • Mangez de la charcuterie de temps en temps seulement pour vous faire plaisir
  • Faites le plus possible votre cuisine vous-même,
  • Evitez les plats cuisinés tout prêts,
  • Prévoyez des poissons gras, sources de DHA au moins 2 fois par semaine


Huiles Modifier

Le corps a besoin d'huile essentiel (Omega 3, Omega 6) et il ne sait pas en fabriquer. Il est hyper important d'en manger tous les jours. 30% du corps humain est fait de gras. En contrepartie, les huiles saturées sont à éviter au maximum. Il faut un ratio 2x plus d'Omega 3 que d'Omega 6 !

  • Manger des aliments contenant à l'état naturel des graisses non transformées : avocats, amandes, noisettes, graines de citrouille ou de tournesol, huiles de lin, d'olive et de poisson (source UPW)
  • Privilégiez les huiles en « A » (lin (au frigo), colza, noix, soja) pour les vinaigrettes : vous aurez une très bonne source d’omégas-3. Source: consoglobe
  • Gardez les huiles en « O » ( olive, tournesol) pour les cuissons : vous aurez des sources d’oméga-6. Source: consoglobe
  • Le bon dosage en lipide : 30 g de lipides (visibles = huile, beurre ou margarine)/jour. Cela correspond à 3 cuillères à soupe. Source: consoglobe
  • Twin Lab's Krill Oil : 300 mg / jour
  • Udo's Choice Oil Blend : mélange idéalement équilibré 2:1:1 oméga 3, 6 et 9 : 1 cuillère à soupe par 25 kg de poids corporel et par jour

Café Modifier

  • Boire un verre d'eau après le café : Il est nécessaire de boire de l’eau après un café. Le café ayant tendance à nous pousser vers la porte des toilettes, il peut plus facilement nous exposer à la déshydrations. Un café, un verre d’eau ! Source
  • Le café devrait etre bu entre 9h-12h et 13h-16
  • Le café fait parti des poisons d'après Tony Robbins :
    • Epuiser les glandes surrénales => affaiblir le corps
    • Affecter le système cardiovasculaire, digestif
    • Hypothétique liens avec cancer de la vessie et du sein
    • Nervosité, anxiété, irritabilité, insomnie, maux de tete, fatigue
  • Four Popular Coffee Myths, Debunked by Science. Reality is :
    • Coffee dehydrates because it is diuretic but the water in the coffee hydrates more
    • Coffee does not sober you up
    • Coffee does not stunt the growth
    • An expresso has less caffeine than a cup of coffee

ThonModifier

Aliments "interdits" Modifier

Selon magazine potentiel :

  • L'espadon
  • Les fraises non biologiques
  • Le soda diète
  • Tomate en conserve
  • Edulcorants
  • Popcorn à saveur de beurre cuit au micro-onde
  • Le chocolat blanc

Selon UPW :

  • Le lait et ses dérivés
  • La viande

Selon FoodPowa :

  • Café
  • Tomate en conserve
  • Aliments frits et panés
  • Céréales petit dej
  • ...

Le bioModifier

Le site Internet « Bioalaune » a recensé les 10 aliments à consommer bio absolument.

Il s’agit de la salade, des fraises, des pommes, du raisin, du poivron, de la pomme de terre, du bœuf, du lait, du poulet et des œufs.

  • La salade doit absolument être mangée bio car on la mange entière, crue. Les feuilles, très grandes, sont de ce fait très exposées aux pesticides, si bien que 80 % des salades présentent des résidus, et 16 % contiennent même des substances chimiques interdites en France [2] !
  • Les fraises : cultivées au ras du sol, elles sont très vulnérables aux vermines et aux moisissures, et donc abondamment traitées. Méfiez-vous en particulier des fraises bien rouges, luisantes, immaculées : il est fréquent qu’elles soient traitées à la captane, un fongicide qui leur donne une belle couleur.
  • Les pommes retiennent tous les pesticides dans leur peau. Mais cette peau, très fine (en comparaison avec l’orange, la banane, la noix de coco, ou même la poire…) laisse aussi passer des produits chimiques dans la
  • Le raisin : la vigne est très fragile. C’est une cible privilégiée des insectes et des moisissures. C’est pourquoi elle est régulièrement traitée par différents pesticides. Il est donc important de choisir du raisin et du vin issus de l’agriculture biologique.
  • Le poivron : parce qu’on mange le poivron entier, et que sa peau est très fine également, il est important de le choisir bio. Le poivron a été classé parmi les légumes les plus exposés aux pesticides pendant leur culture par la grande ONG américain Environmental Working Group.
  • La pomme de terre, quand elle n’est pas biologique, est un concentré de pesticides. En moyenne, elle subit cinq traitements pendant sa culture, et des résidus se retrouvent donc dans la peau, même après l’épluchage.
  • Le bœuf ne doit pas être consommé si vous ne pouvez retracer très précisément son origine, son alimentation et son mode d’élevage. En effet, les problèmes existent à chaque étape : le bœuf, rappelons-le, est un ruminant qui se nourrit dans la nature d’herbes, de feuilles, non de grains de maïs ni de tourteau de soja.

Une alimentation riche en céréales rend les bestiaux malades et obèses, ce qui est avantageux sur le plan commercial pour de la viande vendue au kilo, mais non pour la qualité de la viande. D’autre part, une alimentation naturelle en pâturage l’été et en foin l’hiver donne une graisse animale plus saine, plus riche en oméga-3. Cependant, il faut veiller à ce que les animaux broutent dans des zones naturelles, car les pesticides se concentrent dans la chair animale, où leur concentration est 14 fois plus élevée que dans les végétaux. Enfin, plus de 1000 tonnes d’antibiotiques sont administrées chaque année aux animaux d’élevage pour prévenir toutes sortes de maladies et favoriser la prise de poids. Ces antibiotiques se retrouvent bel et bien dans votre steak (67,7 mg par kg de viande) puis dans votre organisme, favorisant l’apparition de bactéries résistantes. Un comble, quand on nous répète par ailleurs que : « Les antibiotiques, c’est pas automatique ! »

  • Le lait : le phénomène de bioconcentration des pesticides se retrouve également dans le lait et les produits laitiers. Ils contiennent en moyenne 5,5 fois plus de résidus de pesticides que les végétaux. Par ailleurs, le lait d’élevage industriel est trop riche en hormones bovines et en facteurs de croissance, qui augmentent la prise de poids mais aussi les risques de cancer. Il faut savoir qu’actuellement les vaches continuent à être traites après avoir été inséminées.
  • Le poulet : malheureusement, le poulet aux hormones n’est pas une légende. Les élevages intensifs de poulets les utilisent tout comme les médicaments et antibiotiques, indispensables pour éviter les épidémies dans ces environnements concentrationnaires. Un poulet bio élevé à l’air libre, si possible dans une basse-cour que vous connaissez, n’aura ni le même goût, ni la même texture, ni les mêmes dangers pour votre santé.
  • Les œufs :
    • comme les bovins, les poulets ne mangent pas à l’état naturel de grain ni de céréales. La poule est un animal qui mange des vers de terre, limaces, escargots, graines et végétaux qu’elle picore autour d’elle. Elle a besoin de gratter la terre, et fait normalement à ce régime des œufs riches en oméga-3
    • Il y a des oeufs bio qui ne sont pas aussi bio que l'on imagine => YouTube
    • YouTube2

Astuces pour les végétariensModifier

  • Consommer quinoa et shia (raison à donner)


Mes recettes/plats préférées Modifier

  • Improve Any Dish With One Ingredient
    • Savory dishes: Hot sauce or chili powder for heat; fish sauce for saltiness and umami; MSG (if you agree that it’s safe) for umami
    • Sauces: Pinch of sugar to balance tartness
    • Rice dishes: Sesame oil to deepen flavors
    • Mexican/South American cuisine: Lime (as a climate-matched alternative to lemon)
    • Vegan dishes: Nutritional yeast for nutrients and umami; smoked paprika for a bacon-like smokiness

EntréeModifier

SaladesModifier